Projet IFS Lophira

En dépit de leur grande valeur commercial, sociale et économique liée à la qualité du bois jugé imputrescible et à l’usage majoritairement alimentaire et médicinal des graines qu’elles produisent, Lophira alata Banks ex Gaertn, un arbre des forêts humides d'Afrique et Lophira lanceolata Tiegh ex Keay, un arbre des savanes sont confrontés à de nombreux facteurs affectant leur survie. L’objectif de cette étude est de contribuer à la mise en œuvre des stratégies de gestion des espèces afin d’assurer durablement l’amélioration des revenus des paysans par l’implication des Lophira dans l’agrosylviculture. L’approche envisagée comprend la biologie de reproduction, la caractérisation morphologique et moléculaire par le génotypage de microsatellites nucléaires et le séquençage de quatre régions de l'ADN chloroplastique. Cette étude permettra de révéler les contraintes reproductives affectant le maintien des espèces concernées, de reconstituer l'histoire récente des peuplements échantillonnés, de reconstituer les liens phylétiques entre les Lophira, de mettre en évidence les éventuels pools géniques et de cibler les arbres élites pour la production semencière, de mettre en place une pépinière de chaque espèce pour encourager son introduction dans des programmes de reboisement en Côte d'Ivoire.

Mots clés: Lophira, alata, lanceolata, biologie de reproduction, diversité génétique, conservation

       chercheurs projet ifs

Chercheurs du projet IFS_Lophira (de gauche à droite Drs Bonny B.S., Adjoumani K. et Kouonon L.-C.) durant la période de floraison de l’espèce Lophira lanceolata

Informations supplémentaires